La création d'un bassin aquatique

La création d'un bassin aquatique - Normand Martel

Sur la terrasse de mon appartement, je souhaitais mettre une bassine en zinc avec des plantes aquatiques. La présence de l’eau est rafraîchissante, en été, et les quelques végétaux qui seraient immergés ne devaient pas être trop compliqués à entretenir, car je ne suis pas un très bon jardinier. Après quelques recherches sur le sujet des bassins miniatures, j’ai constaté que je pouvais mettre un papyrus, un nénuphar et quelques jacinthes d’eau. L’eau que je remettrais dans la mare artificielle, lorsque la chaleur en aura fait s’évaporer une partie, devait absolument être d’une grande propreté. J’hésitais même à mettre un poisson dans cet univers aquatique, mais une amie, qui a eu de nombreux animaux en aquarium, a remarqué que je devrais le nourrir, et que la nourriture est souvent composée de farines agrémentées de crustacés. Elles dégagent une odeur de marée qui peut se révéler très désagréable ; je devais donc éviter de mettre des poissons.

C’est en revenant avec ma fille de sa consultation avec un Orthodontiste à Boisbriand, que j’ai vu une cuve dans la même matière, mais légèrement plus grande que celle que je possédais déjà. Avoir deux bassins me tentait. J’ai acheté ce second récipient, et j’ai commandé des plantes pour les deux pots qui accueilleraient mes jardins aquatiques de petite taille. Après avoir déposé un fond de terre où les racines des nymphéas peuvent s’accrocher, j’ai ajouté progressivement de l’eau pour que le terreau ne soit pas trop remué et qu’il reste au fond. Les plantes flottantes ont été déposées sur la surface de l’eau. La scène est charmante, les végétaux ont tout de suite pris racine, et j’ai remarqué que le papyrus avait même poussé.

J’ai disposé les deux jardins aquatiques sous l’auvent qui recouvre en partie, ma terrasse. Avec quelques bougies, du jazz et une tasse de thé, l’illusion d’être ailleurs, dans une maison avec un jardin, était presque totale. J’ai mis sur ma page Facebook, quelques photographies de ces arrangements floraux. De nombreux amis m’ont encouragé à continuer la décoration de cette surface extérieure et Judith m’a proposé de passer avec de grands pots où elle avait planté des graminées. Elle devait partir pour six mois en Asie, et elle ne savait pas si ses plantes supporteraient de ne pas être arrosées aussi longtemps. J’ai donc eu deux fétuques bleues et une herbe aux écouvillons sur lesquelles je dois veiller jusqu’au retour de mon amie.